À propos de Martin

Biographie

Martin est un photographe de mariage et de portrait commercial, basé au sud-est de l'Angleterre. Il a une approche nouvelle et moderne à son travail; il croit que la façon de s'entretenir avec ses clients est aussi importante que habilité à manier l'appareil photo. Martin a photographié son premier mariage il y a très longtemps de cela, en 1993, et depuis, il a tenu de nombreux postes dans le monde de la photographie, de la photographie des animaux domestiques à la gestion d'un studio de portraits de luxe. Il a lancé son entreprise actuelle en 2009. Martin aime aussi le punk, le rhum, les Lego et il cuisine très bien.

Entretien

Où vivez-vous actuellement ?

J'habite dans une petite ville qui s'appelle Dartford, à la limite entre Kent et Londres.

Quelle spécialité ou quel genre de photographie pratiquez-vous ?

Mon travail est réparti également entre les mariages et la photographie commerciale. La partie commerciale est composée principalement de portraits, de très gros plans ou de portraits éditoriaux pour des magazines et pour l'usage promotionnel. Je dirais que je suis principalement un photographe de gens. J'aime m'entretenir avec des gens, apprendre un peu plus sur eux et essayer d'avoir les meilleures réactions en un temps limité.

Quelle est votre image la plus mémorable et pourquoi ?

Ceci change tout le temps. Posez-moi la question la semaine prochaine et je parie que cela sera une photo que je n'ai pas encore prise ! La plupart de mes photos mémorables sont de mon fils, Ollie, mais si je devais choisir une image prise au travail, celle-ci, du groupe "Dinosaur Pile-Up", est assez géniale. Je l'ai fait imprimer sur mon tapis de souris. Elle est là tous les jours pour me rappeler, dans des moments de doute, que je me débrouille assez bien dans cette histoire de photographie.

Pourquoi êtes-vous devenu photographe ? Qu'est-ce qui vous motive à capturer des images et est-ce que cette motivation a changé avec le temps ?

Mon père était photographe de mariage dans les années 60 et 70, donc j'ai été exposé à la photographie dès le plus jeune âge. Naturellement, j'ai essayé de me rebeller; je ne voulais pas être photographe, je voulais suivre le cours de poterie à l'école. Malheureusement, j'étais le seul, donc ils ont annulé le cours et j'ai choisi la photographie à la place. J'ai essayé d'abandonner la photographie plusieurs fois au fil des ans, mais il semblerait que c'est la seule chose que je fais bien… Capturer des images est cathartique pour moi; cela me libère. Si je ne photographie pas pendant une semaine, je me sens comme un animal en cage. J'ai besoin de sortir et prendre des photos comme certaines personnes ont besoin de jouer au golf.

Avez-vous des rituels personnels qui vous aident à vous préparer pour une séance photo ?

Oui, et c'est la première fois que je l'avoue. Je mets mon "armure": mes bagues et mes bracelets (dans un ordre particulier). Je crois que cette action focalise mon esprit et me met en mode travail.

Quelles sont les 5 choses principales dont vous ne pouvez pas vous passer lors d'une séance photo ?

Un café, un deuxième café, le petit déjeuner/une collation, de l'eau, du ruban adhésif. Je me rends compte que ma liste comporte surtout des aliments, mais hormis un appareil photo, si vous photographiez toute la journée, il faut prendre soin de soi. Et tout peut être réparé avec du ruban adhésif.

Comment retrouvez-vous l'inspiration si vous êtes en panne d'idées ?

C'est toujours difficile. Aller photographier quelque chose pour moi-même plutôt que pour un client est une bonne façon de m'en sortir, mais lorsqu'on travaille tous les jours, la dernière chose dont on a envie pendant un jour de congé est de prendre des photos. Souvent, c'est l'état d'esprit qui a besoin d'un changement. Vous produisez peut-être encore du travail magnifique, mais si vous ne le sentez pas, persévérez. Ne vous laissez pas abattre.

Qui ou qu'est-ce qui vous a le plus influencé dans votre parcours de photographe ?

Celui qui m'a le plus influencé est mon père; sans lui je n'aurais jamais pris l'appareil photo en main. Plus récemment, mon ami photographe, Anthony Gould-Davies, m'a le plus influencé. Pas tellement dans ma façon de photographier mais dans ma façon d'agir. Il a remis l'élément amusant dans la photographie pour moi. C'est une représentation, un pantomime. Je crois que notre travail est de présenter un spectacle à nos clients, les divertir et faire en sorte qu'ils passent un moment mémorable et agréable devant l'appareil photo. Cherchez “Halo & Hobby” pour savoir ce que nous inventons.

Si vous pouviez partager un seul conseil avec des photographes débutants, ce serait lequel ?

Faites semblant et le reste suivra, sinon vous ne vous sentirez jamais prêt et n'aurez pas la confiance de faire ce que vous voulez faire. Peu importe la peur que vous ressentez; vous devez la ressentir, ou au moins un peu d'anxiété. On peut presque garantir que la personne de l'autre côté de votre objectif est encore plus anxieuse que vous.

Quelles sont les 3 meilleures fonctionnalités de Zenfolio qui sont essentielles à votre entreprise ?

1. Le stockage illimité—c'est, en effet, une sauvegarde extérieure pour mes fichiers retouchés haute résolution pour le travail terminé.

2. La facilité d'utilisation. Dès que vous avez compris les parties qu'il vous faut et choisi le design de base, c'est facile de le garder à jour.

3. Le côté ventes. C'est génial de se réveiller et trouver qu'une commande de tirages importante a été effectuée pendant la nuit. On peut réellement gagner de l'argent en dormant.

Si vous pouviez être l'assistant de n'importe quel photographe (mort ou vivant), qui choisiriez-vous et pourquoi ?

Je travaille souvent en tant qu'assistant encore. C'est une excellente façon de rencontrer d'autres photographes, voir comment ils travaillent et aussi essayer de nouvelles idées. Être le photographe assistant, c'est tout l'amusement sans le stress de la photographie de mariage. L'ambassadeur de Zenfolio Steve Bridgwood et moi-même travaillons ensemble plusieurs fois par an et on se marre toujours.

Comment est-ce que le monde de la photographie a changé depuis que vous êtes devenu professionnel ?

Le monde n'était pas numérique lorsque j'ai débuté. J'ai photographié mon premier mariage en 1993. Tout a changé.

Quel est le seul logiciel, à part Zenfolio, que vous considérez vital à votre flux de travail ?

Lightroom. Je serais perdu sans lui.